L.L.L.T : Low Level Laser Therapy

L’histoire du Low Level Laser Light Therapy ?

Le Low Level Laser Light Therapy (appelé aussi LLLT ou photobiostimulation) est une innovation technologique. L’utilisation du rayonnement laser en médecine remonte aux années 1970.  

Il remarque qu’en réduisant la dose énergétique délivrée, non seulement les cellules visées n’étaient pas détruites, mais la cicatrisation des plaies chirurgicales et la repousse des poils s’en trouvait accélérée. Il découvre ainsi le principe de la photobiostimulation qui constitue le fondement des applications du laser thérapeutique. En 1974, il fonde le centre de recherche laser à l’université médicale de Semmelweis à Budapest et continue d’y travailler jusqu’à la fin de sa vie. Ses fils continuent son travail et l’importent aux États-Unis.

En 1967 Endre Mester (1903-1984), un physicien Hongrois étudiant l’effet du laser sur la destruction de cellules cancéreuses chez le rat observe le premier les effets thérapeutiques d’un rayonnement de faible niveau énergétique (LLLT).

Les cellules absorbent les photons de la lumière émise et transforment cette énergie en une stimulation biochimique. Le processus métabolique qui en découle permet de réparer et régénérer les cellules, en fonction de la nature de la longueur d’onde (couleur) émise.

L’application sur le cuir chevelu permet de densifier la chevelure en activant le métabolisme cellulaire des follicules pileux.

Le laser rouge permet de stimuler les cellules-souches qui favorisent la pousse de nouveaux cheveux : il augmente la vascularisation des bulbes pileux et active les cellules-souches de la papille dermique et améliore l’oxygénation du bulbe capillaire ainsi que le métabolisme de ses cellules. 


Le Low Level Laser Light Therapy en quelques chiffres

  • 100% des sujets ont vu une augmentation de la densité de leur chevelure
  • 97% ont vu une augmentation du nombre de cheveux supérieure ou égale à 20%
  • 77% des sujets ont vu une augmentation du volume de leur chevelure supérieure ou égale à 51%
  • 84,6% ont remarqué une repousse
  • 100% des femmes ont noté une stabilisation de la chute dans la zone vertex
  • 96.4% des femmes ont remarqué une repousse


Que peut m’apporter cette technologie ?

Cette thérapie peut être utilisée chez l’homme comme chez la femme. De nombreuses études prouvent l’efficacité du LLLT sur le cheveu. Il s’agit d’un traitement qui utilise des faisceaux qui ne sont pas nocifs pour l’organisme. De plus, la thérapie au « laser doux » n’est pas douloureuse, ce sont des traitements indolores et non toxiques.